Vous êtes ici : Accueil > Pratiques > Ecriture > LE LIVRE DES QUESTIONS DES BIOBIOS
Publié : 27 mars 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

LE LIVRE DES QUESTIONS DES BIOBIOS

COLLEGE LE HAMELET, LOUVIERS

OBJECTIFS
Lire un texte littéraire et expérimenter une écriture « à la manière de… »
S’interroger sur les changements du monde au fil des saisons
S’initier à la notion de cadre en photographie
Écrire pour être lu en élaborant un livre virtuel avec le logiciel Didapages

CORPUS
Le livre des questions, Pablo Néruda, 1973, Gallimard

PRÉSENTATION DE LA CLASSE ET DE SON PROJET ANNUEL
L’appellation « Biobios » regroupe depuis deux ans, au collège Le Hamelet, une 6e dite « générale » et une 6e dite « SEGPA » autour d’un projet annuel transdisciplinaire : écrire la transformation du site des Hauts Prés. De fait, les changements y sont nombreux puisque le site -110 hectares autour du champ captant qui alimente la Communauté d’Agglomération Seine Eure en eau potable- est passé récemment en agriculture biologique.
Tous les articles des Biobios peuvent être lu à cette adresse :

PRÉSENTATION DE L’ACTION

1re étape : Lecture du Livre des questions de Pablo Néruda
Le livre des Questions est le dernier recueil écrit par le grand poète chilien avant sa mort en 1973. Suite d’interrogations qui, par leur étrangeté, déconcertent les élèves.
« Pourquoi pour attendre la neige, la futaie se met-elle nue ? »
« Et pourquoi tous les vers à soie vivent-ils si déguenillés ? »
C’est une invitation à porter sur le monde un regard autre, un regard poétique.

2e étape  : Rallye-photos sur le site des Hauts Prés en décembre
Les élèves par groupe de 4 ou 5 disposent de photos des Hauts Prés prises lors de notre première visite en septembre. Ils doivent retrouver l’emplacement et reprendre exactement la même photo en respectant bien sûr le cadrage. De retour au collège, les différentes propositions sont discutées collectivement.

3e étape  : Ecriture du Livre des questions des Biobios
Entre les photos de septembre et celles de décembre s’ouvre un espace propice à l’écriture de questions à la manière de Pablo Néruda. A leur tour, les élèves cherchent à déconcerter leurs lecteurs à venir. Ils sortent leur fiche sur la phrase interrogative, relisent des passages du recueil de Néruda, se lancent dans l’écriture, lisent les phrases obtenues pour voir la réaction de leurs collègues, les reprennent pour les ciseler un peu plus.

4e étape : Réalisation du livre virtuel avec le logiciel Didapages
Une séance au C.D.I. a suffi pour que chacun puisse taper ses phrases et les mettre en espace et en couleur face aux photos que nous avions sélectionnées. Leur dextérité face au logiciel Didapages m’a laissée sans voix !
Le résultat final est là :

Bonne lecture !
Béatrice Pometan, Professeure de Lettres Classiques