Vous êtes ici : Accueil > Textes officiels > E.A.F. > E.A.F. : le descriptif
Publié : 29 mars 2011
Format PDF Enregistrer au format PDF

E.A.F. : le descriptif

Quelques principes concernant le descriptif :

- Le descriptif est un document pédagogique qui relève de la responsabilité du professeur et doit être rédigé avec le plus grand soin.

- Il doit permettre à l’examinateur de prendre connaissance des choix didactiques et de saisir la logique des démarches. Les élèves sont ainsi interrogés dans la continuité de leur travail et les examinateurs doivent s’abstenir de tout jugement sur les descriptifs élaborés par leurs collègues.

- Il présente les séquences en mettant en avant les œuvres et les groupements de textes, comme nous l’avons toujours recommandé, car une séquence peut croiser plusieurs objets d’étude. Pour chaque séquence, il précise la « problématique » qui limite l’étude de l’œuvre ou du groupement.

- Le descriptif est nécessairement établi par le professeur pour l’ensemble de la classe et l’élève ne peut qu’ajouter des précisions sur ses lectures complémentaires. Le candidat ne doit en aucun cas pouvoir supprimer des textes ou des séquences, car les examinateurs préparent les questions à partir du descriptif donné par le professeur et se trouvent dans l’embarras quand le candidat annonce qu’il a pu supprimer tel ou tel texte.

- Il est recommandé de construire progressivement ce descriptif avec les élèves au cours de l’année, à la fin de chaque séquence par exemple, pour leur permettre de bien comprendre le travail accompli et de commencer leurs révisions.

Pour l’examen nous rappelons que :

Les professeurs ne doivent transmettre avec leur descriptif que les textes peu connus.

Les candidats, de leur côté, apportent les œuvres intégrales étudiées en lecture analytiques ainsi que les textes qu’ils ont étudiés en lecture analytique dans les groupements. Ils peuvent éventuellement se munir aussi de certains textes complémentaires (courts) ; en revanche, ils n’apportent pas les lectures cursives .
Les textes traduits de l’étranger ne devraient pas être proposés en lecture analytique.

— > Exemples de rédaction du descriptif

Sources : Lettre de rentrée 2008 et Lettre de mai 2009 des IA-IPR de lettres de l’Académie de Rouen