Vous êtes ici : Accueil > Enseigner à distance > La maîtrise de la langue > Etude de la langue et continuité pédagogique

Documents joints

Publié : 3 avril
Format PDF Enregistrer au format PDF

Etude de la langue et continuité pédagogique

Des pistes de travail

L’enseignement de la langue se doit d’être poursuivi en cohérence avec votre progression car ce qui fait lien fait sens pour les élèves.
L’enjeu didactique ?
Réactiver leurs connaissances linguistiques tout en approfondissant les apprentissages.


Les modalités d’étude vous appartiennent :


Rituels ; points de langue ; moments de langue ; séances ponctuelles de langue : à vous de les programmer, selon des formats et une fréquence raisonnés et raisonnables, qui ne peuvent recouvrir le même temps qu’en classe mais se doivent d’être le plus réguliers possible. Il est important d’accorder, dans notre discipline en particulier, une attention constante à la dimension linguistique des activités de lecture et d’écriture tout en programmant aussi des temps spécifiques à l’orthographe, à la grammaire, au vocabulaire.


Pistes d’activités en étude de la langue

  • Poursuite des rituels mis en place : une identification nature /fonction ; une analyse de phrase mettant en jeu la notion récemment abordée : tout rituel permet la stabilisation des connaissances et des compétences.
  • Exploitation des supports de travail habituels  : manuel, cahier, carnet de vocabulaire, classeurs de fiches mémo....
  • Proposition de corpus de phrases à observer et à manipuler grâce à quelques consignes simples. Les travaux écrits des élèves peuvent fournir des corpus intéressants de même que des phrases extraites de leurs lectures en cours. Les élèves co-construisent ainsi les corpus.
  • Réactivation des connaissances, une fois dans la semaine, en demandant par exemple de restituer, sous une forme libre - écrit, inventaire, schéma, carte mentale...- ce qu’ils ont retenu de tel point de langue précédemment abordé. Vous pourrez alors juger de leur capacité à mobiliser un lexique grammatical pertinent, à construire une analyse syntaxique, à réfléchir sur des faits linguistiques.
  • Transfert de leurs connaissances dans une tâche motivante comme un écrit long qui pourra être collaboratif ; un écrit individuel d’appropriation qu’ils puissent confronter, partager. Poursuivre ou s’inscrire après coup dans la démarche d’un concours lexical comme Dis-moi dix mots qui propose cette année une liste sur le thème universel et transversal de l’EAU, pourrait autoriser une recherche et des créations à partager : des collègues d’autres disciplines s’empareraient également de ce thème ( SVT ; Arts Plastiques ; géographie...). Cela pourrait prendre la forme de : carnets partagés et illustrés, déclinant les 10 mots dans des expressions proverbiales ; à travers des images ; dans des phrases simples ou complexes ; par une poésie à contraintes…

Le thème du COURAGE, thème du Printemps des Poètes 2020 cette année inspirerait à coup sûr bien des écrits personnels, argumentatifs, en collège comme en lycée, en une période comme la nôtre.
Ces appuis sur des projets culturels connus de tous les professeurs s’avèrent peut-être des leviers pour travailler des compétences choisies.

Par exemple : les expansions du nom à travers un plaidoyer à l’égard des soignants ; un texte bâti sur l’anaphore : « Je souhaite dire que….. » et équivalents pour travailler la proposition subordonnée complétive ; un article qui définisse ce qu’est le courage aujourd’hui et utilise les types de phrases….

  • Liens avec l’œuvre intégrale - et le Parcours au lycée - en laissant aux élèves la possibilité d’identifier un fait de langue de leur choix et de l’analyser, même brièvement, sous une forme libre en collège ; en passant de l’écrit - 1re étape - à l’oral - 2e étape - en lycée.
    La fin d’étude d’une œuvre intégrale ou d’un Parcours pourrait donner lieu à une synthèse personnelle des mots nouveaux rencontrés et retenus, caractérisant le mieux, aux yeux de vos élèves, la problématique abordée. Cela prendrait la forme d’un inventaire ou se glisserait dans un répertoire.
  • Les différents Parcours – EAC, Avenir, Citoyen, Santé – peuvent être des supports d’expression écrite grâce auxquels vous remettiez en « jeu » une notion grammaticale, orthographique ou lexicale : raconter sa vision d’un métier à l’aide des valeurs modales, analyser une affiche de film en réinvestissant un lexique pictural, produire une notice pour protéger actuellement sa santé en utilisant ainsi l’impératif….

Quelques outils :

  • Des cartes mémoires pour retenir les notions : Anki et Quizlet
  • Mindmeister, ou Framindmap, qui permettent de créer en ligne des cartes mentales collaboratives. On pourra ainsi demander aux élèves de créer une carte pour construire un réseau lexical ou résumer une capsule linguistique.
  • Deux sites canadiens : la grammaire française pour tout le monde, et l’incontournable CCDMD, plus exigeant mais très ludique. Par ailleurs, CCDM propose aussi un éventail de documents en Pdf pour travailler de nombreux points de langue, des capsules linguistiques, des exercices interactifs, ou des jeux pédagogiques.
  • gratumstudium sur lequel il suffit de sélectionner le point à travailler dans les différents dossiers (orthographe, grammaire, conjugaisons, analyse logique et propositions, vocabulaire et lexique) puis de régler le temps de réponse. Il existe différents niveaux à franchir.

Ce type d’exerciseur, tel que l’ENT en met également à disposition, doit cependant être utilisé avec modération car il ne saurait garantir la maitrise de la connaissance ni l’autonomie de l’élève à l’utiliser de manière réfléchie.

  • Il convient de ne pas oublier l’existence des manuels numériques comme les Bibliomanuels, Mes manuels à la maison, Edulib ou encore le Livre Scolaire.
  • Génial.ly . Vous pourrez l’utiliser pour créer un diaporama interactif, et ainsi travailler des notions d’orthographe ou de grammaire. Ce support offre l’avantage de pouvoir intégrer les outils cités ci-dessus.
  • Classe inversée avec les capsules vidéo qui peuvent permettre ensuite des tâches plus adaptées aux différents profils de vos élèves.

Les Fondamentaux du réseau CANOPE peuvent servir de support de cours pour le cycle 3.

  • On peut facilement prendre en main l’outil Adobe Spark pour réaliser des animations de cours, mais il est aussi possible de filmer son écran tout en le commentant, par exemple avec le logiciel CamStudio. Si cette option est retenue, il faudra charger sa vidéo sur un serveur, l’académie met à disposition la plate-forme Médiacad (accessible depuis le portail métier).
  • un support audio - par l’ENT ou leur téléphone portable - notamment en lycée, qui permettrait aux élèves de la classe de 1re en particulier, de traiter un point de grammaire de phrase - identification, transformation - comme pour la future épreuve : à tour de rôle, en partageant leurs productions et en la co évaluant, sur la base de 2 minutes.
  • Ne pas négliger enfin les supports audio sur EDUTHEQUE : THEATRE en ACTE par exemple ou livres numériques sur GALLICA qui fournissent la possibilité de travailler sur la langue également : ainsi, faire repérer par les élèves dans une scène ou un passage vu ou entendu, un point de grammaire significatif.