Apprendre à disserter sur une oeuvre en classe et à distance - Site des Lettres Académie de Rouen

Apprendre à disserter sur une oeuvre en classe et à distance

, par Mme Guerin-Callebout - Format PDF Enregistrer au format PDF

La dissertation est un exercice exigeant, qui peut faire peur. Comment justement soutenir les apprentissages des élèves pour aiguiser leur curiosité et leur donner envie de s’engager dans cette écriture ?
Tel est l’enjeu de la démarche présentée ici, réalisée initialement en classe ordinaire, avec une classe de Première générale comptant 32 élèves.
Elle vise à permettre aux lycéens de rendre compte de leur compréhension et de leur l’interprétation de la pièce de Beaumarchais, "Le mariage de Figaro", en les engageant à en débattre.

Contextualisation et présentation


La séance consacrée à l’entraînement à la dissertation est la dernière de la séquence. Elle en constitue le bilan.
Vous retrouverez en pièce jointe le descriptif complet du projet d’étude.
La séance est donc destinée à convoquer et réactiver l’ensemble des connaissances des élèves sur la pièce et son parcours, à approfondir leur réflexion sur leurs enjeux. Les lycéens pourront en effet s’appuyer sur les explications linéaires de textes réalisées, les nombreux travaux d’écriture rédigés au cours de la séquence ainsi que sur les quatre études transversale menées : la première interrogeait le personnage de Figaro en se demandant quel maître du jeu il était ; la seconde analysait les relations maîtres/valets dans la pièce ; la troisième questionnait la dimension révolutionnaire de la comédie ; la dernière, enfin, visait à comparer des mises en scène pour enrichir encore l’interprétation.
La séance elle-même est prévue sur une durée de deux heures.

Le déroulement de la séance en classe et sa transposition à distance


La présentation ci-dessous en reprend les principales étapes, illustrées par les travaux des élèves.


Bilan


La démarche mise en oeuvre a permis de faire évoluer la représentation que les élèves se faisaient de l’exercice de la dissertation.
Le travail de l’écriture en amont les a aidés à se constituer une mémoire des oeuvres.
La séance plus spécifique d’entraînement à l’oral leur a permis de comprendre ensuite les enjeux de l’exercice et d’en incarner en quelque sorte les attendus au fur et à mesure de leurs prises de paroles.
La dissertation est enfin devenue un nouvel écrit d’appropriation à visée argumentative, dans la continuité de ceux réalisés tout au long de la séquence.

Documents joints

Visites

Police pour dyslexie ?
Interlignage double ?